Star Wars : La Force s’éveille. Tout le monde se trompe.

Sérieusement, les gens. Tout le monde se trompe, tous les critiques. Ce qui, comme nous le savons tous, signifie “tout le monde” de nos jours. En général, le film est juste un “OK”, il devient médiocre.
J’ai vu le film hier. Cela signifie le 24 janvier 2016. Donc oui, c’est bien longtemps après ses débuts et vous pouvez penser que j’ai passé mon temps à parcourir les commentaires en plaçant de grands ou de petits espoirs, puis de petits espoirs, et que je l’ai finalement regardé avec beaucoup de merde dans la tête et que cela a influencé mon appréciation.
Rien de tout cela. Tout d’abord, je vis en Chine, donc The Force Awakens (TFA) devait ouvrir ici en janvier, un mois entier après son ouverture sur le monde. J’avais probablement peur que les Chinois l’enregistrent dans les cinémas et commencent à le vendre ou à le diffuser immédiatement, ce qui, oui, je peux comprendre cette inquiétude. Deuxièmement, non, je n’ai pas lu une seule critique de ce film avant de l’avoir vu. Tout ce que j’ai fait, c’est de voir les bandes-annonces en novembre et de m’enthousiasmer pour elles, comme tout le monde. La nostalgie.
Mettons les choses au clair : quel genre de fan suis-je ? Vous vous êtes peut-être demandé cela dès le début, probablement avec un front froncé. Bien sûr, le voici : J’ai 46 ans, et j’ai vu les trois films originaux (au Mexique) à l’époque. Et oui, comme tout le monde, j’ai été complètement subjugué par ces films. Je les ai aimés. C’était énorme au Mexique. J’ai fait mon propre R2D2 avec une canette de Coca et mon sabre laser avec une lampe de poche et un tube en plastique peint en blanc au hasard parce que, vous savez, le Mexique des années 70. Cela dit, je n’ai jamais été ce que vous appelez un fan enragé, ni même un fan particulièrement averti. Oui, j’achetais des cartes de visite et j’ai fini par obtenir quelques figurines d’une tante qui est allée faire du shopping au Texas, que j’ai ensuite complètement oubliées. Il me semble me souvenir que je les ai trouvées plus tard dans un de ces malles oubliées où l’on garde des souvenirs d’enfance, et Luke dans son uniforme de neige avait perdu la tête. Je ne sais pas vraiment si l’autre était Han Solo ou non, parce qu’il n’avait pas sa chemise blanche et son gilet noir cool, mais une affreuse parka bleue qui lui donnait plutôt l’allure d’une Cruella de Vil.
Il ne m’est même pas venu à l’esprit que l’on pouvait se procurer la collection complète de figurines et leur réserver une pièce spéciale dans sa maison, où l’on pouvait se recueillir tous les soirs. J’avais un t-shirt Star Wars mais je ne vais certainement pas inscrire “Jedi” quand je remplis un formulaire qui a un blanc pour la religion. Sérieusement, qui fait ça ? J’ai lu que les gens font ça. C’est vrai ? Snopes n’a pas l’air de vouloir clarifier les choses.
En tout cas. Je suppose qu’on peut dire que je suis un fan moyen. J’ai aussi aimé Star Trek et Galactica et tous ces films et émissions des années 70. Quand les préquelles sont sorties, je suis allé les voir et j’ai été très diverti par la plupart des nouveautés (allez, Dark Maul !) et légèrement ennuyé par les défauts (pourquoi Dark Maul a-t-il commencé à faire du sith-tapdance au lieu de finir Obi-wan ?), mais je ne pense pas que M. Lucas ait déféqué métaphysiquement sur des souvenirs d’enfance ni que ma vision généralement optimiste de la vie ait été profanée de manière irréversible. Je suis probablement allé manger une pizza après l’épisode I, qui est toujours un nettoyeur de palais pour presque tout. Les préquelles auraient pu être meilleures, bien sûr, mais je n’étais pas passionné par, je ne sais pas, l’écriture de fanfiche pour décrire la mort terriblement douloureuse de Jar Jar Binks et le sort de son cadavre digéré dans un Sarlacc. Juste pour que vous sachiez que je peux faire une référence au Sarlacc.
Bien que, pour être parfaitement honnête, j’ai dû la chercher sur Google pour voir l’orthographe correcte. Je l’ai d’abord écrit “Sarlaac”, ce qui m’a semblé parfaitement approprié. Qui a trouvé cette orthographe de toute façon ? Pourquoi pas le double “a” ? Il semble plus raisonnable que le double “c” qui n’ajoute rien à sa sonorité, n’est-ce pas ? Et le “aa” s’inscrit dans la belle tradition des noms à double “a” qui sonnent mal, comme Baal et Desaad. Mais bon, c’est juste moi, non ? Je ne suis pas payé pour inventer des noms ridicules, mais je devrais, en y réfléchissant bien. Je pourrais trouver des noms qui sonnent très bien et je ne m’en tiendrais pas à mon patron-rédacteur en chef détesté en inventant un nom aussi grossier que Maître Jedi Soon Baytes. Non, je ne plaisante pas, il y a dans la tradition de Star Wars, ou de l’univers élargi ou autre, un type appelé Maître Baytes. Cherchez, c’est dans l’Encyclopédie Jedi. C’est peut-être la vraie raison pour laquelle Anakin est passé du côté obscur. Pas de dame insolente perdue, pas d’oopsies génocidaires. Peut-être que tout ce que Palpatine avait à lui dire, c’était : “Mec, viens. Ici, vous aurez un titre ancien, vraiment cool, qui sonne comme un dur à cuire : Dark. Dis-le. Fais-le sortir de ta langue : Dark Vador. Tu ne veux pas que ces connards de Jedi t’appellent Maître Vador pour le reste de ta vie, hein ? Hein ? Oh, j’entends dire que Yoda maintenant, “Maître Vador, il s’épuise, il est fatigué de ses combats”. Je déteste ce type.” Cela aurait dû le faire.